La Gazette du Musée

  • Novembre 2022

    • Le 31/10/2022

    Chers ami (e)s et sympathisant(e)s du Musée, il n’y a pas eu de Gazette en octobre je vous prie de m’en excuser. Ce mois a cependant été fertile en évènements.Façade du Musée de Montgeron

    Commençons par l’exposition Etienne Drioton. Après Villers les-Nancy et le Musée de Toul, elle poursuit avec succès son périple aux archives départementales de Meurthe et Moselle à Nancy. Elle fait connaître au public la richesse des archives conservées dans notre musée et le rôle de la municipalité de Montgeron pour les mettre en valeur. J’ai assuré le 12 de ce mois d’octobre une visite commentée qui a valu une émission sur France 3 Lorraine ; un couronnement pour cette superbe présentation des clichés réalisés en Egypte par notre savant.

    Ce même jour à Nancy, lors d’une cérémonie officielle, je recevais mon insigne de Sociétaire de l’Académie Lorraine des Sciences. Je peux vous avouer que j’étais à la fois très fière et très émue de l’honneur qui m’est accordé par cette prestigieuse Académie de savants. Il récompense mon investissement pour mettre en lumière la carrière et l’œuvre scientifique d’Etienne Drioton à travers deux ouvrages et de nombreuses conférences, dont beaucoup ont été données en Lorraine, initiées par le Cercle Scientifique Etienne Drioton à Nancy.

    Revenons au Musée. La donation Colonna Ceccaldi est en bonne voie d’acceptation par la Municipalité. Quatre œuvres antiques devraient entrer sous peu dans nos collections. De petites dimensions elles n’en sont pas moins fort intéressantes. Deux têtes en pierre dont l’une représente un pharaon coiffé du Khépresh et orné de l’uraeus, l’autre un personnage coiffé d’une courte perruque à mèches tubulaires retenues par un bandeau , une amulette de la déesse Sekhmet et une lampe à huile provenant du monastère de Baouït viendront enrichir nos collections. Des livres sur l’Egypte d’un immense intérêt, sélectionnés par mes soins au milieu d’une riche bibliothèque, nous sont également proposés. Avec Patrick Durupt nous avons commencé à ranger les réserves pour leur ménager éventuellement la place qu’ils méritent.
     

    Bref, nous poursuivons notre action…
    A très bientôt : le samedi 19 Novembre  à 16 heures pour une visite commentée des salles et le samedi 26 Novembre à 16 heures pour une conférence sur « Les temples de Thèbes, fêtes solennelles et rites quotidiens ».
    Bien cordialement à toutes et à tous,
    Michèle Juret

  • Septembre 2022

    • Le 29/08/2022

    Chers ami(e)s et sympathisant(e)s du Musée.​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​
    C’est la rentrée ! J’espère que vous avez passé un très bel été.​​​​​​​ Façade du Musée de Montgeron​​​​​​​
    ​​​​​​​​​​​

    Déjà sur les pages de notre site vous pouvez consulter le programme 2022-2023. Plusieurs
    visites commentées des salles ont été programmées, ainsi que deux conférences le samedi
    après-midi à 16 heures. Ce planning est de loin plus favorable à la fréquentation du public.

    Cependant je ne vous cache pas ma déception : l’exposition « J.-F. Champollion et les
    hiéroglyphes », sur laquelle j’avais commencé à travailler, a été supprimée du programme.
    Elle devait avoir lieu en décembre et janvier dans les salles Jean Hardouin.

    Mais il n’y a pas que cette mauvaise nouvelle, en voici une bonne témoignant de l’intérêt
    que suscitent nos collections. Au mois de juin nous est parvenue une proposition de
    donation concernant une collection d’an​​​​​​​tiquités égyptiennes – quelques œuvres de petites
    dimensions mais d’un grand intérêt pour notre Musée - ainsi que des ouvrages d’égyptologie
    qui pourraient compléter notre documentation, ceci en souvenir d’Etienne Drioton. J’attends
    d’être informée de la décision de l’équipe municipale.
    Notre exposition « Etienne Drioton, un égyptologue au fil du Nil » poursuit son parcours.
    Elle sera présentée aux archives départementales de Meurthe et Moselle du 3 octobre au 4
    novembre. Je remercie M. Voiriot, Président du CSED de Nancy d’avoir œuvré pour ce projet,
    ainsi que Cyril Hobin pour le bon suivi de ce dossier. Le 12 octobre, présente à Nancy pour la
    remise officielle de mon insigne de Sociétaire de l’Académie Lorraine des Sciences, j’aurai le
    plaisir de présenter cette exposition au public nancéïen.
    Venez nombreux au Forum des associations qui aura lieu le 3 septembre au Gymnase Picot.
    Comme chaque année les Amis du Musée vous y recevront. Ce sera l’occasion de rencontrer
    la nouvelle équipe, d’échanger des idées et peut-être de découvrir les récentes acquisitions…
    Enfin, si vous êtes intéressés par les croyances et les textes funéraires des anciens Egyptiens,
    mon dernier ouvrage « L’oiseau-ba, seconde vie dans l’Egypte antique » est publié, Ed. Books
    on Demand (ISBN: 9782322420131). Vous pouvez le commander chez votre libraire – il sera
    ravi de vous le procurer - ou pour les inconditionnels d’internet sur les différents sites de
    vente en ligne.
    Une info pour ceux qui suivent facebook : mon compte a été piraté et supprimé !!

    Bien cordialement à toutes et à tous.

    Michèle Juret

  • Juin 2022

    • Le 08/06/2022

    Chers ami(e)s et sympathisant(e)s du Musée.Façade du Musée de Montgeron

    Que s’est-il passé depuis notre dernière gazette ?

    Tout d’abord, évoquons l’intérêt que suscite notre immense patrimoine que sont les archives d’Etienne Drioton. Je vous l’avais annoncé au mois d’avril, Mme Sépideh Paquette, égyptologue du collège de France, était venue les consulter afin de rédiger un article évoquant la décoration du Taj d’Iran, décerné à Etienne Drioton en 1939 par le Shah Rezza Pavlévi. Ce superbe article est désormais en ligne sur le site du Collège de France. Vous pouvez le consulter.

     https://archibibscdf.hypotheses.org/10709

    Par ailleurs, au sujet de notre collection. Un journaliste de la société de production Label News a sollicité une interview téléphonique afin de rédiger un article sur nos œuvres d’antiquités égyptiennes et plus particulièrement notre main momifiée. Ce sera peut-être le prélude à un court métrage sur notre musée et sa collection d’égyptologie.

    Pour parler de nos collections et de l’intérêt qu'elles suscitent. Vous me direz je pense : il est trop peu ouvert au public ! Vous pourrez penser aussi, il y a peu d’animation ! C’est vrai mais, malgré nos difficultés, je peux vous assurer que la saison 2022-2023 vous proposera un riche programme : exposition, conférences, visites commentées. Nous y travaillons. Les Montgeronnais s’intéressent à notre musée, ceci nous encourage. Ainsi, un généreux donateur a alloué à la Société des Amis du Musée (SAM) une somme «  importante m’a-t-on dit » pour l’achat d’œuvres destinées à enrichir nos collections. La Présidente de la SAM, Martine Gougeon, est restée très discrète sur ce généreux donateur qui souhaite rester anonyme. Toutefois, sans connaître son nom,  je me permets ici de le remercier chaleureusement. Grâce à ce don la Société des Amis a déjà réalisé quelques acquisitions particulièrement intéressantes qui actuellement sont en attente d’acceptation par l’équipe municipale. Je vous avoue qu’il me tarde de pouvoir les exposer dans nos locaux et de leur consacrer une salle.

    Parlons encore de l’immense intérêt de nos archives. L’année prochaine verra la commémoration du 100è anniversaire de la création de la Société Française d’Egyptologie (SFE). Etienne Drioton en fut le co-fondateur et le premier secrétaire général avant d’en être nommé Président en 1957. Nos archives sont riches de documents évoquant son action. Ce dossier intéresse particulièrement la SFE.  Il est en cours de numérisation. Ce travail est effectué par Patrick Durupt que je remercie ici infiniment.

    Bien cordialement à toutes et à tous

    Michèle Juret

  • Avril 2022

    • Le 17/04/2022

    Cher(e)s ami(e)s et sympathisant(e)s du Musée,                                                                                                                                                    Façade du Musée de Montgeron

    Nous avons eu récemment la visite de Mme Sépideh Paquette, égyptologue du Collège de France, pour effectuer des recherches dans les archives sur la décoration du Taj d’Iran, décernée à Etienne Drioton par le  Shah d’Iran Rezza Pahlevi,  à la suite de sa visite au Musée du Caire.  Son article, d’un extrême intérêt, sera très bientôt publié  sur le site du Collège de France. Je ne manquerai pas de vous communiquer le lien dans cette « Gazette ». 

    Ce mois d’avril semble se présenter comme un « printemps du musée ». Je m’explique : Ce samedi 7 avril, une visite commentée des salles était programmée. Durant toute la semaine ainsi que la précédente le musée était fermé et ses volets clos l’avaient enveloppé d’un voile de tristesse. Pour tout vous dire, je n’était pas optimiste sur la fréquentation éventuelle lors de cette intervention. Or, à ma grande surprise ! douze personnes nous ont écouté attentivement. Je dis bien NOUS car  en effet, à la suite de mes commentaires sur les œuvres exposées dans les trois salles dédiées à Etienne Drioton, l’Egypte et Josèphe Jacquiot, je présentais l’œuvre de Blanche Hoschedé Monet. L’idée me vint impromptue, d’inviter Elisabeth Bazin, Présidente de la Société d’Histoire Locale, présente parmi les auditeurs, d’évoquer la famille Hoschedé, je l’en remercie vivement. Cette rencontre, prévue à  partir de 16 heures s’est finalement prolongée jusqu’à 18 heures en discussions aussi intéressantes les unes que les autres, preuve s’il en était besoin de l’immense intérêt de nos collections.

    Comment les auditeurs ont-ils étés alertés de cette visite commentée ? certains par le MontgeronMag, d’autres par l’annonce affichée sur les panneaux lumineux de la Ville, ce dont je remercie la direction de l’Action Culturelle et le Service communication. Douze personnes me direz-vous ce n’est pas un record mais pour une reprise d’activités lors d’une journée d’ouverture exceptionnelle, c’est un résultat qui tend à nous rendre optimistes. La Société des amis du Musée, bien représentée par sa Présidente Martine Gougeon et son trésorier Gérald Heulluy, a d’ailleurs bénéficié à l’issue de cette rencontre d’une nouvelle adhésion.

     La saison 2022-2023 s’annonce riche en évènements. Plusieurs projets d’animation sont à l’étude : Journées du Patrimoine, exposition, conférences, sensibilisation du milieu scolaire… Donc restez à l’écoute, continuez à vous connecter sur notre site. Il rencontre d’ailleurs un certain succès. Savez-vous que nous avons dépassé les 24 000 visiteurs !

    Bien cordialement à toutes et à tous

    Michèle Juret

  • Février 2022

    • Le 24/02/2022

    Elle paraît un peu tard dans le mois cette « Gazette » de février ! Façade du Musée de Montgeron

    Pourtant le Musée n’était pas endormi. La conférence sur « L’oiseau-ba, seconde vie dans l’Egypte antique » programmée l’après-midi du 16 de ce mois a été suivie avec un grand intérêt par les auditeurs.  Certains étaient ravis de retrouver ces interventions ponctuelles qui nous ont bien manqué durant ces deux dernières années, pour d’autres ce fut une réelle découverte. Quelques-uns ont prolongé cette intervention par une visite de notre collection d’antiquités égyptiennes, cherchant parmi les œuvres les oiseaux-ba que je leur avais signalés.

    Parlons de l’intérêt que suscitent pour les chercheurs les archives d’Etienne Drioton. Ainsi Madame Paquette Sépideh, égyptologue archiviste au Collège de France, est venue dans nos locaux pour compléter quelques données sur la collection de plaques photographiques. Quelques documents l’ont grandement intéressée, notamment notre cliché présentant Etienne Drioton recevant au Musée du Caire le Prince Rezza Pahlévi, futur Shah d’Iran. C’était en 1939, Le Prince venait en Egypte pour épouser la sœur du roi Farouk Ier. Ce document exceptionnel ne faisait pas partie de la collection léguée par Josèphe Jacquiot.

    Comment est-il arrivé à Montgeron ?  Son « périple » mérite d’être évoqué car c’est le résultat de la solidarité de ces passionnés d’égyptologie que nous sommes. Je vous explique : une amie Marie Grillot, égyptophile passionnée, alors en séjour à Louxor, découvre dans la vitrine d’un antiquaire cette photographie. Aussitôt elle me téléphone pour me la signaler. Bien évidemment j’avais l’intention de l’acquérir pour le Musée mais il fallait l’aval de la municipalité. Tout s’est passé très vite - en moins d’une heure je pense - Monsieur Leroy, Maire-adjoint chargé de la Culture, m’a immédiatement donné son accord. Cependant Marie Grillot revenait en France,  elle avait déjà pris son taxi pour l’aéroport ! Sans hésiter elle lui demande de faire demi-tour et arrivée à Louxor… grande déception… le magasin était fermé ! C’est ici que la « chaine » de solidarité commence. Elle demande alors  à un ami Egyptien, Mohamed, d’en faire l’acquisition pour nous. Le mois suivant la photo est confiée à Pascal Pelletier, un ami de Marie passionné par l’Egypte, qui la remettra à Patrick Durupt, un ami de Pascal, qui l’apportera au Musée…Fin de l’histoire…Mais n’est-ce pas une belle histoire ! Le Musée a de plus gagné un égyptophile bénévole en la personne de Patrick Durupt qui depuis m’aide régulièrement. il s’est occupé, entre autres activités,  de nettoyer les 3 500 plaques photographiques de notre collection. Il est aussi notre webmaster ! Quant à Pascal Pelletier, je pense que vous avez vu la superbe vidéo qu’il a réalisée lors de notre exposition « Etienne Drioton, un égyptologue au fil du Nil »

    Mes chaleureux remerciements à tous ces amis dévoués à notre Musée.

    Bien cordialement à toutes et à tous

    Michèle Juret

     

  • Janvier 2022

    • Le 10/01/2022

    Cher(e)s ami(e)s et sympathisant(e)s du Musée,

    Tout d’abord je vous souhaite une excellente année 2022, ceci bien qu’elle commence par des restrictions dues au contexte sanitaire. Mais notre optimisme à tous aura raison de cette morosité ambiante.Façade du Musée de Montgeron

    Que s’est-il passé en décembre ? Ce fut un mois riche en évènements.​​​​​​​

    Lisez donc ce petit article que j’avais proposé à MontgeronMag (non publié)

     

    « ETIENNE DRIOTON SUCCESSEUR DE PIERRE LACAU »

       Conférence à l’Ecole Pratique des Hautes Etudes, Sorbonne.

    Le colloque international « Pierre Lacau, un égyptologue à la tête des antiquités égyptiennes » s’est déroulé à Paris à l’EPHE, Sorbonne les 9-10 et 11 décembre. Il était organisé par l’Institut Français d’Archéologie Orientale, Sorbonne Université et l’Ecole Pratique des Hautes Etudes. J’ai eu l’honneur d’y participer pour une conférence évoquant Etienne DRIOTON, successeur de Pierre Lacau, dernier Français Directeur du Service des Antiquités et des Musées d’Egypte, au Caire (1936-1952)

    A cette occasion, beaucoup de chercheurs ont découvert l’importance des archives conservées au Musée de Montgeron. Ces documents sont d’une extrême importance pour rappeler l’action d’Etienne DRIOTON en Egypte et évoquer son œuvre scientifique. Ce colloque fut aussi l’occasion de nombreux échanges sur l’histoire de l’égyptologie en ce début du XXe siècle. Je remercie vivement Monsieur Félix Relats-Montserrat, Membre scientifique à l’Institut Français d’Archéologie Orientale de m’avoir invitée à y participer.

    Par ailleurs, on peut rappeler pour cette année 2021 le succès de notre exposition « Etienne DRIOTON, un égyptologue au fil du Nil ». Prêtée par la Ville de Montgeron, elle a été  présentée en octobre au Château de Madame de Graffigny à Villers les-Nancy, puis du 13 novembre et jusqu’au au 15 janvier 2022 au Musée d’Art et d’Histoire Michel Hachet et à la Médiathèque de Toul. Ces deux manifestations ont été organisées à l’initiative du Cercle Scientifique Etienne Drioton de Nancy.

    Bien cordialement,                              Michèle JURET

  • Décembre 2021

    • Le 03/12/2021

    Cher(e)s ami(e)s et sympathisant(e)s du Musée,

    Nous étions bien tristes en regardant ces fenêtres du Musée, fermées depuis presqu’un mois pour risque d’incendie. Il se trouve que cet après-midi je m’y suis rendue pour consulter les archives d’Etienne Drioton et là …surprise… les volets sont ouverts…de la lumière partout… le Musée accueille désormais le public !  Remercions vivement la Direction de l’action Culturelle.Façade du Musée de Montgeron

    Voici donc une excellente nouvelle !                                                                                                                         

    Vous pouvez de nouveau venir admirer les collections, vous imprégner de l’historique de la famille Hoschedé, admirer l’œuvre de Blanche Hoschedé-Monet, visiter la salle Etienne Drioton, vous plonger dans les rites funéraires des anciens Egyptiens et retrouver l’évocation du prestigieux parcours de Josèphe Jacquiot.

    Le Musée sera désormais ouvert au public lors des expositions au centre Jean Hardouin

    du mardi au samedi de 14h à  18h. sauf les dimanche et lundi

    Du 1er décembre au 16 décembre 2021.  Exposition Georges Brassens

    Du 29 janvier au 11 février 2022 Exposition des élèves du le classe prépa aux Beaux-Arts

    Du 12 mars au 26 mars 2022 salon de printemps de l’AAM

    Du 1er avril au 16 avril 2022 Exposition BEETHOVEN

    Du 14 mai au 25 mai 2022

    Du 11 juin au 24 juin 2022

    La visite commentée prévue le 4 décembre reste cependant annulée.

    Je le regrette vivement mais sans informations sur cette réouverture, il se trouve que j’ai pris d’autres engagements pour cette date.

    Enfin le saviez vous ?

    • La Société des Amis du Musée vient de publier son bulletin et vous réserve peut-être une surprise. Si vous voulez en savoir plus, contactez-la !

    • Deux tableaux peints par Claude MONET en 1876 dans le parc du Château de Rottenbourg : « Un coin de jardin à Montgeron » et « L’étang à Montgeron » sont actuellement exposés à la Fondation Louis Vuitton (collection Morozov).

    La mauvaise nouvelle : on parle de plus en plus d'une cinquième " Vague Covid " d'un très joli nom " Omicron ".  Alors surtout portez vous bien !

    Bien cordialement,                                   Michèle Juret

     

  • Novembre 2021

    • Le 17/11/2021

    Façade du Musée de Montgeron

    Cher(e)s ami(e)s et sympathisant(e)s du Musée,

    Commençons par la mauvaise nouvelle !

    Le Musée est de nouveau fermé pour raisons de sécurité (risque d’incendie). Seul le rez-de-chaussée du Centre Jean Hardouin est ouvert. Pour combien de temps ? …aucune idée à ce jour…je n’en sais pas plus ! Donc la visite des salles prévue le 4 décembre est annulée, croyez bien que je le regrette vivement.

    Mais pour compenser cette frustration et grâce à cette « mise en disponibilité » qui libère du temps, je tente actuellement de « récupérer » quelques clichés perdus  dans les arcanes de mon vieil  ordinateur et de scanner mes clichés papier afin de les poster sur le site. Vous pourrez les regarder en « visite virtuelle des collections » sans modérations, dans quelques temps !

    Par ailleurs, nous avons bien heureusement une société des Amis du Musée qui, sous la Présidence de Martine Gougeon, se montre très motivée, très dynamique et je suis ravie de pouvoir travailler de concert, en toute sérénité, avec la nouvelle équipe et de soutenir pleinement son action. N’hésitez pas à  adhérer, ceci témoignera de l’ intérêt que vous portez à ce Musée, créé par Josèphe Jacquiot pour que Montgeron soit une « Ville de Culture ».

    Evoquons aussi le rayonnement de notre exposition « Etienne Drioton, un égyptologue au fil du Nil » :

    un grand succès pour le peu de temps qu’elle fut exposée à Villers les-Nancy : 870 visiteurs sans compter les nombreux groupes inscrits aux visites commentées. Elle poursuit son périple en Lorraine, actuellement au Musée de Toul. Plusieurs interventions, auxquelles je participerai dès ce samedi, rappelleront le brillant parcours de notre savant.  Souhaitons à cette manifestation le même succès que pour les précédentes

    Un scoop ! grâce à notre site, une lectrice a pris contact dernièrement pour une demande d’informations sur la famille Drioton. Nous avons ainsi « découvert », grâce à son intervention l’existence d’une « branche Drioton », libraires à Troyes, parents de notre égyptologue et en remontant dans le temps,  la photo d’une librairie à Dijon. Les recherches sont en cours…

    A bientôt et bien cordialement,                      Michèle Juret