Blanche HOSCHEDE-MONET

Eugénie Lucienne Blanche Hoschedé (1865-1947) est la fille du négociant de tissus Ernest Hoschedé (1837-1891) et d’Alice Raingo (1844-1911).

Elle devint la belle-fille de Claude Monet lorsque sa mère épousa le peintre, le 16 juillet 1892, après avoir été de nombreuses années sa maîtresse. Née à Paris, elle séjourna à Montgeron lorsque son père acquis, en 1876, le château de Rottembourg, mais dû le quitter, deux ans plus tard, quand son père fit faillite et que sa mère alla habiter chez Claude Monet, à Vétheuil puis à Poissy et enfin à Giverny.

Très tôt, Blanche servit de modèle au peintre avant de devenir son unique élève et son assistante. Dotée d’un certain talent, elle commence à produire ses propres œuvres. La jeune artiste se laissa, elle aussi, inspirer par les jardins et les paysages qu’elle traduit dans un style très proche de celui de son beau-père. Peignant essentiellement pour son plaisir, elle présenta, cependant, régulièrement ses travaux, notamment à Rouen depuis qu’elle y habita avec Jean Monet, qu’elle avait épousé en 1897. À la mort de Claude Monet, Blanche Hoschedé-Monet s’attacha, jusqu’à sa propre disparition, à préserver les jardins de Giverny qui se retrouvent dans un nombre important de ses toiles.

Les tableaux de Blanche Hoschedé sont aujourd’hui conservés dans les plus grands musées du monde. Bien que son œuvre soit encore confidentiel, des expositions monographiques commencent à lui être consacrées et laissent présager d’une reconnaissance à venir.

Boris Millot

Acquis par la Société des Amis du Musée J. Jacquiot :

Img 0608

 

Date de dernière mise à jour : 31/03/2022